Les entreprises inspirantes du mois de décembre

Entreprises inspirantes - Décembre

Des entreprises inspirantes

Il existe des centaines d’associations et d’entreprises inspirantes autour de nous. Chacune d’entre elles a décidé de faire de l’un des enjeux de notre époque, une priorité. Chaque mois, nous vous proposons de découvrir 3 nouvelles entreprises ou associations de tailles, de secteurs et d’histoires bien différentes dans le but de vous inspirez à développer votre pouvoir d’agir !

Ce mois-ci, vous pourrez découvrir Bonsigne, La Virgule et Tribee.

1. Bonsigne

Quel est l’impact de notre alimentation ?  🍝

On le sait maintenant, notre alimentation a un impact considérable sur notre environnement : déforestation, gaz à effet de serre, perte de biodiversité, problème de santé… Mais se nourrir, reste tout de même inévitable.

Voici quelques chiffres :

  • Nous sommes 8 milliards d’humains sur terre et nous élevons près de 80 milliards d’animaux terrestres (plus de 300 milliards d’animaux aquatiques, L214). En France, 62,6 % des céréales sont à destination des animaux d’élevage.
  • Le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde a atteint 828 millions en 2021.
  • Un régime alimentaire végétal permet de réduire 75 % de la taille des terres agricoles exploitées. En outre, nous pourrions ainsi nourrir correctement près de 4 milliards de personnes supplémentaires.
  • Chaque année, un Français moyen émet 1,8 t/CO2 équivalent rien qu’avec son alimentation (pour un régime alimentaire classique). Ce chiffre peut se réduire jusqu’à 0,5 t/CO2e grâce à un régime végétalien et qui tend vers du zéro déchets (sans emballage et gaspillage alimentaire).
  • Près de 15 % des déchets qui s’échouent sur les plages sont des déchets d’emballages alimentaires.

Rien qu’avec des changements de comportement alimentaire, nous avons un pouvoir colossal : lutter contre la faim dans le monde, améliorer la rémunération des agriculteurs, régénérer la biodiversité, diminuer drastiquement les émissions de gaz à effet ou encore réduire la production de déchets.

Notre pouvoir d’agir est colossal et sans devenir complètement végétalien et zéro déchets du jour au lendemain. Cela passe par des étapes intermédiaires qui sont à peine contraignantes.

Des rendez-vous végés et zéro déchets 🎉

Un exemple inspirant est l’entreprise Bonsigne, une épicerie et traiteur végétarien et zéro déchets à Lille. 

Cette jeune entreprise a décidé de proposer une réelle alternative pour nourrir les particuliers ou les personnes en entreprise. L’idée est de proposer une initiation pour certains, un rendez-vous pour d’autres pour une alimentation saine, locale, végétarienne et zéro déchet autour d’un repas de fête avec un impact positif. 

En effet, 70 % des produits sont originaires des Hauts-de-France ou de la Belgique. Les emballages sont consignés et les plats sont préparés de manière artisanale. 

Pour une entreprise qui met en place sa stratégie RSE, ce genre d’initiatives permet d’avoir un impact positif lors de vos événements.

Que ce soit pour le climat, la biodiversité, le bien-être animal, votre santé ou vos papilles 😉, vous avez tout à gagner en passant par Bonsigne ou plus généralement par des traiteurs végétariens et zéro déchet.


Pendant le mois de décembre, nous avons lancé notre podcast : « Ils ont mis le Care au cœur ».
👉🏼 Découvrez l’épisode de Bonsigne avec sa cofondatrice Emmanuelle Froger en cliquant ici !

Bande annonce de l’épisode #1 – Emmanuelle Froger, cofondatrice de Bonsigne

2. La Virgule

Que faire des produits qui ne pourrons pas être vendus ? 🚮

Les entreprises qui réalisent elles-mêmes leurs produits peuvent souvent faire face à une difficulté majeure : le défaut de production.

Même l’industrie la plus rigoureuse avec une vocation RSE forte se retrouve confrontée à ces erreurs qui transforment en un instant des dizaines voire des centaines de kilogrammes de matières premières directement en déchets. 

En effet, ces ressources deviennent inutilisables pour l’entreprise. Alors, il faut s’en débarrasser, car ces matières prennent de la place inutilement. Jusque-là, les solutions possibles étaient, dans les meilleurs cas, de les recycler, sinon de détruire la matière ou de l’enfouir dans des sites d’enfouissement.

En 2016, les industries manufacturières françaises avaient produit 56 milles tonnes de déchets ponctuels (déchets non-organiques qui ne sont pas banals dans la chaîne de production). Et comme, de manière générale, la production est en croissance et bien, c’est naturellement que ce chiffre croît également (entre 2012 et 2016, la production industrielle a augmenté de 0,8 % et généré 2,2 % de déchets banals supplémentaires, INSEE).

En somme, en France, nous produisons des milliers de tonnes de matières premières qui seront pour beaucoup gâchées. 

Redonner de la valeur à ces matières premières ♻️

Heureusement, aujourd’hui nous avons des personnes qui ont plein d’idées en tête pour proposer une alternative à ce gâchis. C’est le cas de cette jeune entreprise du nord de la France : La Virgule.

Fondée en 2019, cette marque a créé les premiers sacs à dos et sacoches pour vélo produits à partir d’équipements outdoors upcyclés. 

Leurs matières premières sont donc les déchets d’autres entreprises. L’avantage de ce fonctionnement est multiple. D’une part, il bénéficie de ressources de très bonnes qualités avec cependant de petits défauts, mais qui restent cependant très résistant et aux propriétés intéressantes. D’autre part, l’entreprise est régénérative. C’est-à-dire que plus elle produit et vend de sac, plus elle réduit les déchets d’autres entreprises et donc, plus elle génère de la valeur. 

Lorsqu’un dysfonctionnement génère un impact négatif, la meilleure solution est toujours de résoudre le problème à la source. Cependant, parfois, ce n’est pas possible alors, c’est à nous de créer des entreprises (ou des actions) qui permettent de transformer ce – en +. Comme l’illustre parfaitement La Virgule.

👉🏼 Découvrez le témoignage de Benoît Gourlet, cofondateur de La Virgule dans notre podcast !

Bande annonce de l’épisode #2 – Benoît Gourlet, cofondateur de La Virgule

3. Tribee

Et si nous rations des occasions d’être généreux ? ⭐️

Bonne nouvelle ! Les Français sont de plus en plus généreux. 

Que ce soit pour nos proches ou pour une bonne cause, le don en général à augmenté de 4,5 % entre 2020 et 2021. Cependant, le nombre de donateurs a chuté de 9 % entre 2011 et 2021 (France Générosités).

Ce qui est encourageant, c’est qu’en 2019, la générosité en France représentait 8,5 milliards d’euros, soit 1 milliard de plus qu’en 2015. 59 % sont liés aux particuliers, mais les entreprises représentent tout de même 41 %. D’ailleurs, en entreprise, le total des dons a augmenté de 119 % entre 2019 et 2020, dont près de 2/3 correspondent à du mécénat non déclaré. 

Le don est souvent une source de revenu vitale pour des associations à intérêt général. Sans cela, toute les causes qu’elles défendent ne peuvent plus l’être et le pouvoir qu’elles ont pour impacter positivement notre société est considérablement réduit. Que ce soit pour la recherche dans la santé, le droit des minorités, la lutte contre les inégalités, l’environnement, la cause animale, etc…, les associations nous permet de questionner notre vision du monde et nos croyances. De manière générale, elles participent à l’évolution de notre société. Et pour ce faire, elles ont besoin de notre générosité.

Alors, comment recruter de nouveaux donateurs simplement et sans impacter leur budget ?

Recevoir l’argent d’une cagnotte et en redonner une partie 💶

De montagne de cadeaux à cagnotte solidaire est née Tribee. En effet, l’idée de Tribee est apparue avec l’envie d’offrir moins de cadeaux, mais plus qualitatif pour les anniversaires de nos enfants. Et ce, dans le but de réduire le gaspillage de ressources. Mais cette cagnotte n’est pas comme les autres. Il y a, à chaque fois, deux bénéficiaires de la somme récoltée :

1. Le destinataire de la cagnotte à 95 %,

2. Une association de son choix à 5 %.

Le principe est simple, vous organisez un pot de départ, un anniversaire, un mariage, ou autre, vous avez besoin d’une cagnotte et vous décidez d’utiliser Tribee. Vous choisissez une association parmi les 12 proposées et c’est parti ! Chaque participant va mettre la somme qu’il souhaite. Lorsque la cagnotte est clôturée, au lieu de payer 4 % de la somme totale de frais de commission pour l’hébergement de la cagnotte, le destinataire fait un don de 5 % à l’association choisit.

Ainsi, tout le monde peut avoir un geste de solidarité simple et qui ne coûte presque rien (puisqu’il s’agit d’un don, le destinataire de la cagnotte peut également bénéficier d’une réduction d’impôt). Un geste simple qui sert l’intérêt général. 🌍

Tribee, où le moyen de ne pas passer à côté d’une bonne action !

👉🏼 Pour écouter en entier le podcast avec Cécile Flament, cofondatrice de Tribee, c’est par ici !

Bande annonce de l’épisode #3 – Cécile Flament, cofondatrice de Tribee

Votre entreprise aussi à le pouvoir d’agir !

Votre entreprise a-t-elle aussi relevé un défi social et/ou environnemental et vous souhaitez le partager ?

Partagez-nous votre action à l’adresse : anais@ititoca.com

Vous serez peut-être mis en valeur dans les prochains mois !

👉🏼 Découvrez d’autres entreprises inspirantes ici : Les entreprises du mois de novembre

Les entreprises inspirantes du mois de décembre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut