Les entreprises inspirantes du mois de novembre

Entreprises inspirantes - Novembre

Des entreprises inspirantes

Il existe des centaines d’associations et d’entreprises inspirantes autour de nous. Chacune d’entre elles a décidé de faire de l’un des enjeux de notre époque, une priorité. Chaque mois, nous vous proposons de découvrir 3 nouvelles entreprises ou associations de tailles, de secteurs et d’histoires bien différentes dans le but de vous inspirez à développer votre pouvoir d’agir !

Ce mois-ci, vous pourrez découvrir La Carte Française, Green-Got et Électro Dépôt.

1. La Carte Française

Comment arrêter l’exportation des savoirs-faire et l’importation de produits ? 🌎

Avec le développement industriel des pays en développement depuis plus de 20 ans, l’industrie française s’est mise à décroître. En effet, face au tarif de la main d’œuvre surpassant toutes concurrences, c’est dans l’objectif d’augmenter la production tout en maximisant les marges que beaucoup d’industriels français ont exporté leur activité vers ces pays.

En exportant leur production à l’étranger, ce sont également prêt d’un million d’emplois qui se sont créés à l’étranger et par là même, qui se sont perdus en France dans les 20 dernières années. Un million de personnes ont perdu leur emploi dans l’industrie française, et avec elles, des savoir-faire qui ont parfois disparu.

Et en exportant ces emplois et ces savoirs-faire, ce sont également nos achats made in France qui en ont pris un coup. 

Effectivement, dans la zone européenne d’un point de vue économique, nous importons autant voire plus que nous exportons. En 2018, l’Europe a exporté pour 737,4 milliards d’euros et importé pour 755,6 milliards d’euros selon l’Insee.

Et par conséquent, 50 % de nos émissions carbones en France sont issues de l’importation.

Mettre le made in France à portée de main 🛒

Pour lutter contre cette importation massive et valoriser ainsi que promouvoir l’industrie française, une entreprise a récemment vu le jour. La Carte Française est une boutique en ligne sur laquelle sont répertoriés tous les produits issus du made in France. 

En participant aux développements du made in France, l’entreprise contribue à créer respectivement 3 et 9 fois plus d’emplois directs et indirects sur le territoire français. Ainsi, cela permet de financer le modèle social.

Elle valorise également la consommation de produits locaux et de qualité avant la quantité, préservant ainsi des savoir-faire parfois ancestraux. Une relocalisation de l’industrie qui participe ainsi à réduire nos émissions de gaz à effet de serre à l’échelle nationale.

De plus, depuis la crise sanitaire, la vision des français sur le consommation a un peu changé. En effet, 64 % des français consomment davantage du made in France, 75 % sont prêts à payer plus cher pour une fabrication française et 95 % veulent soutenir cette industrie locale.

Entreprises inspirantes - La c
Donner de la visibilité au Made in France

👉🏼 Pour en savoir plus sur La Carte Française ou pour offrir des cadeaux made in France pour les fêtes de fin d’année, c’est par ici : Le site de La Carte Française

À noter que La Carte Française propose aussi une offre pour les comités d’entreprises.

2. Green-Got

Quel est l’impact de notre argent ? 💶

L’Accord de Paris, passé lors de la COP21, a vu les États du monde entier s’engager pour limiter le réchauffement climatique en dessous de +2°C voire 1,5°C par rapport à l’ère pré-industrielle. Depuis, les banques du monde entier continuent de financer les entreprises qui investissent dans les énergies fossiles. Au total, ce sont près de 4 582 milliards d’euros que les 60 plus grandes banques du monde ont versé à ce secteur depuis 2015 (Reclaim Finance). 

En effet, bien que le GIEC, le Haut Conseil pour le Climat, ainsi que plein d’autres instances, ont affirmé que pour respecter l’Accord de Paris, nous devions stopper tous nouveaux projets d’extraction d’énergies fossiles, et bien, ce n’est toujours pas le cas. 

Les banques continuent de financer ces projets avec l’argent qu’on leur met à disposition.

Aujourd’hui, on estime que 4 000 € placés sur un compte en banque de l’une des 3 plus grandes banques françaises participent à émettre près de 2 tonnes de CO2eq dans l’atmosphère. Soit la quantité totale qu’un individu devrait émettre en une année pour respecter les objectifs climatiques. 

C’est environ 11 tonnes pour 14 000 €, soit les émissions moyennes d’un français sur une année.

Pour réduire son impact carbone, on peut pousser sa banque à changer cela ou bien placer son argent dans une banque qui refuse de financer ces projets dits climaticides.

Et si nous financions plutôt la transition écologique ! 🌱

Alors, pour lutter contre ces projets pétro-gaziers et financer la transition, des banques se mobilisent. C’est le cas de Green-Got, une néo-banque fondée en 2019. Son projet : permettre à notre argent de financer la transition écologique.

Pour cela, la néo-banque a choisi 3 projets éco-responsables qu’elle finance avec ses actifs :

  1. La protection de la forêt amazonienne,
  2. La dépollution de la surface maritime,
  3. Le financement des énergies renouvelables.

Et pour impliquer ses clients dans l’impact environnemental que peut avoir notre argent, elle fait preuve d’une grande transparence. Que ce soit pour afficher l’impact positif dû aux financements de ces 3 projets, mais aussi en affichant l’impact négatif réalisé par nos habitudes de consommation.

Ainsi, chaque client de Green-Got prend conscience de son impact et de son pouvoir d’agir.

Depuis sa création, elle a financé la préservation de 63,2 hectares de forêt amazonienne, la dépollution maritime 3 450 m2 et évité l’émission de 849 tonnes de CO2eq grâce au financement d’énergie renouvelable.

Aujourd’hui, Green-Got compte désormais des milliers de clients dans toute la France et continue de grandir de jour en jour.

Entreprises inspirantes - Green-Got
La finance de la transition écologique

👉🏼 Pour suivre le projet Green-Got et en savoir plus : Le site de Green-Got

👉🏼 Pour mieux comprendre l’impact de notre argent dans le changement climatique : TedX de Maud Caillaux, Climat : faut-il brûler les banques ?

3. Électro Dépôt

Quel avenir pour notre électro-ménager ? 🔍

Savez-vous qu’environ 65 à 90 % de l’impact environnemental de nos équipements numériques seraient dus à la fabrication de leur terminal, plus particulièrement écran et téléviseur (Arcep). Et c’est sans compter sur l’impact social dans les pays dont on extrait, jusqu’à l’épuisement, des ressources naturelles (près de 70 matériaux indispensables pour leur production).

En effet, l’extraction de ces matières premières contribuent souvent au travail des enfants ou d’adultes qui perçoivent un salaire ridiculement bas, ainsi qu’à polluer les sols et l’eau à cause de leurs rejets toxiques. Conséquences qui touchent donc directement la biodiversité.

Chaque année ce sont près de 170 millions de produits électroniques qui sont mis sur le marché alors que 23 millions se retrouvent à la benne. Alors même que 60 % d’entre eux sont encore en état de fonctionnement ou ne demandent qu’une simple réparation.

L’Ademe estime que le reconditionnement d’un smartphone permet une économie de 82 kg de matières premières et de 87 % des gaz à effet de serre. Elle recommande de recourir également à des circuits de reconditionnement courts et de garder ses appareils le plus longtemps possible. Un indice de réparabilité est mis en place afin de déterminer, avant l’achat d’un appareil multimédia, s’il est facilement réparable, donc si sa durée de vie sera allongée en cas de panne

Proposer la vente de produits reconditionnés ♻️

Le reconditionné est un marché qui prend de plus en plus d’ampleur en France. De nombreux acteurs ont vu le jour et des enseignes du retail font aussi ce pas vers le reconditionné. Ça a notamment été le cas pour Électro Dépôt qui, en 2014, devenait la première entreprise française à vendre des smartphones reconditionnés. 

C’est en 2021, que l’enseigne a voulu aller plus loin en créant sa boutique en ligne : Reconomia. Le but est de vendre de l’électroménager de seconde main remis à neuf par les mains et l’expertise de près de 3 400 artisans et TPE de toute la France. Ainsi, en plus de proposer de l’électroménager à un tarif accessible, Reconomia participe à lutter contre la surconsommation et le gaspillage.

L’Ademe estime qu’en moyenne, le reconditionnement permet d’éviter 87 % des gaz à effet de serre.

En 2022, les produits de la filière Reconomia se sont invités dans les rayons des magasins Électro Dépôt. Ainsi tous ces produits reconditionnés deviennent des produits aussi accessibles que les produits neufs et permettent de proposer une réelle alternative meilleure pour l’environnement et beaucoup plus économique pour le porte monnaie. 

Cette démarche de reconditionnement des produits a été récemment complétée par l’indice de réparabilité maintenant obligatoire sur 9 types de produits électroniques.

Entreprises inspirantes -Électro Dépôt
Le reconditionné chez Électro Dépôt avec Reconomia

👉🏼 Pour en savoir plus sur le projet Reconomia : Le site de Reconomia

👉🏼 Pour en savoir plus sur les actions d’Électro Dépôt : Les engagements d’Électro Dépôt

Lors de notre Calendrier de l’Après, nous avions interviewé Stéphane Belot, directeur la transition écologique et sociétale chez Électro Dépôt :

Votre entreprise aussi à le pouvoir d’agir !

Votre entreprise a-t-elle aussi relevé un défi social et/ou environnemental et vous souhaitez le partager ?

Partagez-nous votre action à l’adresse : anais@ititoca.com

Vous serez peut-être mis en valeur dans les prochains mois !

👉🏼 Découvrez d’autres entreprises inspirantes ici : Les entreprises du mois d’octobre

Les entreprises inspirantes du mois de novembre

Un commentaire sur « Les entreprises inspirantes du mois de novembre »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut